rémunération
évolution de la marge du pharmacien par rapport à l’inflation
 
Le graphique ci-dessous met en perspective l’évolution de la marge du pharmacien ces dix
dernières années versus l’inflation, l’évolution du SMIC et du chiffre d’affaires de l’industrie pharmaceutique.
 
On peut observer un décrochage à partir de 2005 entre la marge du pharmacien et le point de salaire minimum empêchant toute évolution salariale dans un secteur pourvoyeur d’emplois hautement qualifiés.
 
Par ailleurs, on peut noter une diminution du pouvoir d’achat de 25% du pharmacien entre 2001 et 2010 et une évolution de la marge inférieure à celle du coût de la vie à partir de 2008, ce qui fragilise l’économie officinale et met en péril le réseau tout entier.

Les récentes mesures gouvernementales visant à réduire les déficits publics ont essentiellement ciblé le médicament (déremboursements, baisse du taux de remboursement, baisse de prix, TFR…). Les conséquences de ces mesures, bien que ne visant qu’indirectement la pharmacie d’officine, se sont révélées bien plus délétères pour le réseau officinal que pour l'industrie du médicament.


un cercle vicieux
 
La profession officinale, qui est confrontée à de plus en plus de tâches administratives, attire de moins en moins de jeunes. Il en résulte un personnel moins nombreux, et donc, une augmentation du coût de la main d’oeuvre ayant pour conséquence une mise en péril économique de l’officine.
 
A terme, on peut redouter une altération de la qualité du service officinal entrainant des problèmes de santé publique. le réseau officinal que pour l’industrie du médicament.



  Document :