Le 19/06/2012 | Médicaments génériques
Suite à la réunion tripartite, organisée par l’Assurance Maladie avec les organisations syndicales représentatives de médecins et de pharmaciens le 8 juin dernier, l’UNPF souhaiterait réaffirmer sa position concernant les médicaments génériques.

L’UNPF défendra, comme elle l’a toujours fait, l’indépendance du métier de pharmacien, en tant que spécialiste des médicaments. Elle n’acceptera pas de soumettre l’exercice professionnel des pharmaciens aux décisions d’autres professions de santé.

L’accord tripartite en discussion ne doit pas masquer les problèmes relatifs à la substitution, rencontrés par nos confrères sur le terrain. L’UNPF rappelle que les pharmaciens ne sont pas les seuls acteurs responsables de la croissance de la vente des médicaments génériques. C’est pourquoi, l’UNPF appelle l’ensemble des parties prenantes, médecins, patients et Assurance maladie à respecter les règles relatives aux génériques.

Par ailleurs, compte tenu des enjeux et de la diversité des acteurs impliqués, l’UNPF considère que les pharmaciens ne devraient pas être les seuls à supporter des sanctions économiques.

L’UNPF appelle le groupe de travail chargé d’établir les bonnes pratiques entre les médecins et les pharmaciens à définir très clairement les fonctions de chacune des professions.

L’UNPF apportera une vigilance particulière à ce sujet extrêmement sensible.
 
Retour