Le 05/07/2016 | La Profession rassemblée

La Profession (syndicats, étudiants, Ordre, groupements) s’est réunie aujourd’hui afin d’interpeller la Ministre de la santé, Marisol Touraine sur la situation exsangue des officines et sur les risques pour le réseau.

 

La profession s’est mise d’accord sur un manifeste et des propositions concrètes à présenter à la Ministre en vue du prochain PLFSS.

 

L’UNPF se réjouit que la profession se présente de manière unie et mette en avant les positions que nous défendons depuis longtemps et qui figurent dans notre livre blanc : honoraire  à l’acte, développement des services, rémunération des services rendus par le pharmacien, replacer le pharmacien comme le professionnel de santé de premier recours, renforcer son rôle dans l’observance… En bref, faire du pharmacien un pharmacien-clinicien !

 

Si l’UNPF se félicite de cette unité de la Profession à faire entendre les difficultés économiques et structurelles qu’elle traverse, elle revendique une évolution du modèle économique, juridique et fiscal de l’officine qui relancerait l’économie :

 

  • - La possibilité de mutualiser les coûts entre officines pour partager des fonctions support telles que l’administration, la gestion, le management et la logistique.
  • - Une évolution juridique afin d’optimiser le réseau sans coût supplémentaire pour nos concitoyens : passer en charges les achats d’officine en cas de regroupement avec fermeture et rendu de licence et alléger l’imposition en cas de restructuration juridique de l’officine (par exemple : transformation d’une SNC en SEL).

 

Des solutions pour apporter de l’oxygène aux officines existent, encore faut-il une volonté politique pour les mettre en œuvre. 

Manifeste_profession_VFINALE.pdf (490.16 Ko)
16062116_affiche_officines_avenir_400x600mm.pdf (2.68 Mo)
 
Retour